La cellulite

  

La cellulite touche environ 90% des femmes contre 10% des hommes.  Elle n’est pas forcément liée à des problèmes de surpoids, mais plutôt à une combinaison de facteurs (hormonale, circulatoire, excès de toxines en tout genre), et ce quelque soit l’âge. En effet un régime amincissant seul ne suffit pas faire disparaître ces creux et ces bosses disgracieux et parfois douloureux, que l’on voit apparaître au niveau des cuisses, du ventre, des fesses et des hanches, plus communément appelés peau d’orange ou cellulite.

 

Qu’est-ce que la cellulite ?

La cellulite est une inflammation du tissu cellulaire sous cutané, et plus précisément dans le tissu adipeux situé dans l’hypoderme (qui est la partie la plus profonde du derme, situé lui-même sous l’épiderme). Mais ce terme est communément utilisé pour désigner un développement excessif du tissu graisseux.

Cette couche de tissus est très souvent considéré telle une couche de graisse qui s’accumule (essentiellement apports par l’alimentation), et dont la fonction physiologique serait uniquement une zone de stockage des graisses dans des cellules spécialisées que l’on appelle adipocytes.

C’est donc une zone de réserve mais pas seulement, car ce tissu adipeux contient d’autres éléments qui assurent à notre peau son élasticité, grâce à des cellules appelées cette fois ci conjonctives. Celles-ci nourrissent et drainent ce tissu adipeux grâce au système veineux et lymphatique, mais également grâce aux fibres élastiques et au collagène.

Lorsque cette mise en réserve de graisses et leur consommation par notre organisme s’équilibrent, le volume de notre tissu adipeux reste alors normal.

Toutefois si le stockage de graisses se produit de façon plus importante que la consommation, les adipocytes s’hypertrophient, ce qui entrainent une compression des vaisseaux sanguins et lymphatiques (par le tissu fibreux : collagène, ainsi que graisseux).

De ce fait en découle un mauvais drainage et une mauvaise élimination de l’eau et des toxines (accumulées dans notre organisme). Cette rétention d’eau ainsi que la dégénérescence de ces fameuses fibres élastiques et de ce collagène donne alors notre épiderme ce fameux aspect capitonné très caractéristique appelé peau d’orange ou cellulite.

 

Pour cela, nous vous conseillons tout d’abord de privilégier une alimentation hypotoxique , c’est-à-dire en privilégiant des aliments possédant des propriétés drainantes sur l’organisme (céleri, asperges, artichauts, carotte, légumes verts à feuilles, pommes de terre, fenouils, radis, poivrons, persil, mangues, melon, pastèque, myrtilles, cassis, bananes, abricots frais et secs) ; Mais également en évitant de consommer des aliments riches en graisses saturées (frites, fritures, beignets et diverses viennoiseries).

 

De plus buvez à votre soif entre 1 litre et 1.5 litre d’eau faiblement minéralisée dans la journée .Pensez à bouger d’avantage en profitant de la période estivale pour marcher, faire du vélo, nager …

 

Par voie externe nous vous recommandons d’appliquer une préparation à base d’huiles essentielles. Celles-ci vont aider à déstocker les graisses localisées et relancer la circulation veineuse et lymphatique .

 

Voici donc un petit mélange à se préparer pour un flacon de 50 ml :

HV Sésame : 35 ml

HV Noisettes : 11 ml

HE Cyprès : 1.5 ml soit 45 gouttes

HE Genévrier : 1 ml soit 30 gouttes

HE Cèdre : 0.5 ml soit 15 gouttes

HE Citron : 0.5 ml soit 15 gouttes

HE Lentisque pistachier : 10 gouttes

HE Vétiver : 10 gouttes

 

Cette huile est à appliquer une à deux fois par jour sur les zones à traiter en léger massage pendant 2 à 3 mois. Attention cette huile est déconseillée pour les femmes enceintes ou allaitantes.

Pensez également à faire 1 à 2 fois par semaine des gommages corporels sur les zones à traiter, ce qui va favoriser le renouvellement cellulaire local, et aider à relancer la circulation veineuse et lymphatique.

  

Abiessence

Montgenest - 42600 Verrières En Forez

04 77 76 58 85

contact@abiessence.com