La circulation

  

Avec l’arrivée des beaux jours, et des premières chaleurs notre circulation est mise à mal. Cela se traduit par des fourmillements dans les jambes, une sensation de pesanteur, des tiraillements, des crampes (surtout la nuit), des œdèmes (situés principalement au niveau des membres inférieurs).

 

Tant de symptômes qu’il ne faut pas prendre à la légère au risque d’aggraver ces états et de voir apparaître des fragilités capillaires pouvant entraîner des troubles beaucoup plus important. Sachant que le port de vêtements serrés, une station debout prolongée, une eau de boisson trop minéralisée, une alimentation trop grasse et/ou trop salée…Il est donc temps de prendre soin de vous et de traiter ses affections le plus tôt possible.

Tout d’abord pensez à revoir toute votre hygiène de vie, c’est-à-dire qu’il va falloir bouger en privilégiant certaines activités physiques telles que la marche, la natation, le vélo, mais pensez également à revoir votre alimentation.

 

Aussi, en ce qui concerne votre alimentation, privilégiez les aliments dits détox à laquelle vous ajouterez d’autres aliments qui vont aider à améliorer le tonus veineux. Consommez chaque jour des fruits rouges (telles que baies, cassis, myrtilles) ainsi que des fruits (agrumes, kiwi, papaye et/ou goyave ...). Ces aliments vont apporter de la vitamine C ainsi que des flavonoïdes (2 substances très bénéfiques pour les vaisseaux sanguins et aptes à améliorer le tonus veineux).

 

A cela nous vous recommandons de boire 1 à 2 tasses par jour de thé vert (petit déjeuner compris).

De plus, axez au maximum votre alimentation sur des protéines issues de la mer en privilégiant les poissons. Vérifiez toujours que ce soit bien du poisson sauvage et non d’élevage. Consommez au moins 2 fois par semaine des poissons gras tels que les harengs, anchois, saumon, thon, sardines et maquereaux, ainsi que 3 à 4 fois par semaine des poissons maigres ou poissons blancs tels que colin, cabillaud, lotte, sole, lieu noir, loup de mer, grenadier, carrelet…. ceux-ci sont riches en oméga 3 et favorisent ainsi la fluidification du sang.

En revanche, il va falloir éviter l’apport de graisses saturées (viandes grasses : porc, mouton et agneau, charcuterie, fritures, frites, produits laitiers animaux, beurre cuit…), et surtout limiter votre consommation de sel (en effet celui-ci favorise la rétention d’eau ce qui accentue les troubles veineux), mais aussi votre consommation de sucre.

Pensez également à surélever le bas de votre lit d’environ 8cm afin de favoriser le retour veineux.

 

Nous vous conseillons donc d’utiler des huiles de massage afin de favoriser le retour veineux.

L’huile de massage jambes légères Abiessence est une préparation prête à l’emploi composée d’huile végétale de Sésame et de Noisettes associées à des huiles essentielles de Cyprès, Menthe, Hélichryse, et Lavande.

Cette huile est à appliquer en léger massage du bas de la cheville jusqu’en haut de la cuisse, 1 à 2 fois par jour selon l’intensité des « douleurs ».Si vous souffrez de problèmes de rétention d’eau avec œdème au niveau des chevilles je vous recommande d’ajouter à cette préparation de l’huile essentielle de Lentisque pistachier et de Patchouli qui sont 2 huiles essentielles qui possèdent des propriétés décongestionnantes sur le système veineux et lymphatique.

 

De plus, par voie interne, vous pouvez effectuer une cure à base d’eaux florales :

  • Eau florale de Cyprès : elle est décongestionnante et régénérante du système veineux et lymphatique.

  • Eau florale d’Hélichryse : elle stimule le système veineux et lymphatique, elle agit sur les petits capillaires.

  • Eau florale d’Hamamélis : elle limite l’apparition des varicosités (ses petits filaments disgracieux de couleur violette sur les cuisses), et exerce également une action tonique veineuse.

  • Eau florale de Cassis : elle exerce une action tonique sur les veines, et relance le système circulatoire général.

  • Eau florale de Genévrier : elle permet de relancer le système circulatoire et lymphatique, mais également de favoriser la sortie de l’eau, c’est-à-dire limiter les problèmes de rétention d’eau.

 

Utilisation et posologie de ces eaux florales :Elles peuvent se prendre seules ou associées (c’est-à-dire en synergie).Vous devez faire des cures de 3 semaines soit 21 jours par mois pendant 3 mois, avec un arrêt de 10 jours entre chaque cure. Cette cure s’adresse à des adultes en bonne santé. Elle est déconseillée aux enfants, aux femmes enceintes et allaitantes. L’idéal serait de commencer cette cure en début de mois, nous vous conseillons donc de prendre 2 à 3 cuillères à soupe d’eau florale seule ou en synergie.