La gale

  

Qu'est ce que la gale ?

La gale correspond à une affection de la peau qui est très contagieuse. Elle est causée par un acarien nommé Sarcopte. Celle-ci entraîne des démangeaisons qui peuvent être très intenses et former des croûtes qui contiennent de très nombreux parasites, et qui apparaissent au niveau des plis, du dos, du cuir chevelu, entre les doigts et/ou au niveau des poignets. Il s’agit d’une " parasitose " qui est bénigne dans la grande majorité des cas. Toutefois, sachant qu’elle ne guérit pas spontanément, elle nécessite un traitement. Et contrairement aux idées reçues, celle-ci n’est pas causée par un manque d’hygiène, elle peut ainsi toucher tous les milieux sociaux. De plus, elle peut toucher aussi bien les hommes que les femmes, de tous les âges, y compris les nourrissons.

 

La gale est dûe à la colonisation de la peau par cet acarien, le Sarcopte Scabiei Hominis, ce dernier mesure environ 0,4 mm. Il est donc relativement difficile de le voir à l’œil nu. La femelle Sarcopte creuse un sillon sous la peau et y pond ses œufs. Trois à quatre jours après la ponte, les larves éclosent et migrent à la surface de la peau où elles creusent un nouveau sillon, dont la présence permet généralement de confirmer au médecin et de la diagnostiquer.

Les démangeaisons surviennent généralement trois semaines après l’infestation, mais beaucoup plus rapidement (quelques jours) en cas de seconde infection, car l’organisme est alors très sensible à ce parasite. Celles-ci peuvent être persistantes, et ainsi entraîner des lésions qui peuvent s’infecter, il faut donc bien les surveiller.

La gale n’est pas dangereuse, même si elle est très contagieuse : la transmission se fait principalement par contact direct, c’est-à-dire peau contre peau. Elle est favorisée par les contacts physiques rapprochés et prolongés : vie familiale, groupes d’enfants, vie en collectivité… Quelquefois, la  transmission peut se faire de manière indirecte c’est-à-dire à partir du linge ou de la literie, même si ce parasite ne survit pas longtemps hors de la peau humaine.

Généralement, le médecin n’a pas besoin de pratiquer d’examen pour diagnostiquer la gale, mais il peut parfois effectuer un prélèvement cutané ou un examen dermatologique (dermoscopie) pour visualiser le parasite au microscope.

 

Plusieurs facteurs peuvent favoriser la transmission de la gale :
– La promiscuité (écoles, garderies, hôpitaux, maisons de retraite…).
– L’absence de traitement des personnes atteintes et de tous les contacts atteints.
– L’absence d’éradication de la gale sur les vêtements et les draps de lit.
Il n’est pas possible de prévenir l’infection par ces parasites lorsque l’on est en contact rapproché permanent avec des personnes atteintes. Seule une prise en charge rapide des personnes touchées peut permettre de limiter la transmission de ce parasite.

 

Dès qu’un cas de gale apparaît, il est important de :
– Limiter les contacts avec la personne atteinte (éviter de partager la literie, le linge de maison ou les sanitaires sans désinfection préalable).
– D’isoler dans les collectivités, si cela est possible, la personne atteinte ou de regrouper toutes celles qui sont contaminées. Si il y a des soins à effectuer, penser à porter des gants, bien se laver les mains avant et après, ainsi que plusieurs fois par jour.
– Laver le linge (vêtements, linge de lit, serviettes…)  à 60°C afin de le décontaminer, vous pouvez ajouter directement dans le tambour 10 gouttes d’huile essentielle de Tea Tree. Le linge délicat et fragile peut également être fermé et laissé dans un sac poubelle pendant au moins 72 heures à température ambiante, avec 10 gouttes d’huile essentielle de Tea Tree directement dans celui-ci. Puis, le mettre dans la machine à laver à 40°C en ajoutant à nouveau 10 gouttes d’huile essentielle de Tea Tree directement dans le tambour.
– " Traiter " la literie avec un mélange d’eaux florales directement en vaporisation sur celle-ci.


Voici une préparation à vous faire pour venir à bout de ce petit parasite.

 

Pour un flacon de 50 mL :

Huile Végétale de Sésame : 37 mL
Huile Végétale de Nigelle : 5 mL
Huile Végétale de Calophyllum : 5 mL
Huile Essentielle de Tea Tree : 30 gouttes
Huile Essentielle d’Ajowan : 20 gouttes
Huile Essentielle de Verveine Yunnan : 20 gouttes
Huile Essentielle de Coriandre : 15 gouttes
Huile Essentielle de Clou de Girofle : 10 gouttes
Huile Essentielle de Thym Thymol : 5 gouttes

 


Appliquez cette préparation 1 à 2 fois par jour sur les zones du corps qui sont atteintes pendant 4 à 5 jours. Cette préparation est déconseillée pour les enfants de moins de 6 ans, les femmes enceintes, les femmes allaitantes.
À savoir : les démangeaisons peuvent persister pendant une à deux semaines après ce traitement.

  

Abiessence

Montgenest - 42600 Verrières En Forez

04 77 76 58 85

contact@abiessence.com