La goutte

La goutte est une forme particulière " d’arthrite ", celle-ci provoque de vives douleurs au niveau d’une ou plusieurs articulations notamment au niveau du gros orteil. En règle générale les crises de goutte durent quelques jours et surviennent surtout la nuit.

Lorsqu’elle se manifeste, l’articulation devient rouge violacé et est enflée. Les crises de goutte sont généralement déclenchées par un taux d’acide urique anormalement élevé au niveau sanguin, c’est ce que l’on appelle l’hyperuricémie. A savoir que l’acide urique est un des déchets que notre métabolisme produit normalement, toutefois lorsqu’il est en excès, celui-ci se dépose sous forme de cristaux au niveau des articulations. En effet, si l’acide urique est présent en trop grande quantité et que les reins ne parviennent pas à éliminer cet excédent alors, la concentration sanguine en acide urique augmente considérablement. Ce sont ces dépôts qui déclenchent ces réactions inflammatoires.

 

Les symptômes de la goutte sont les suivants :
– Une douleur vive, intense et soudaine au niveau de l’articulation.
– Une enflure ainsi qu’une rougeur de la zone atteinte.
– Une sensation de froid au niveau de l’articulation atteinte.
– Très rarement les douleurs peuvent se généralisées au niveau de toutes les articulations, accompagnées de fièvre.

 

Les facteurs de risque
La goutte survient généralement suite à des excès alimentaires, surtout s’ils sont fréquents, notamment les aliments riches en purines tels que la charcuterie, les viandes grasses (porc, mouton, agneau), les abats, la viande rouge, le soja, les lentilles, les plats en sauce. Mais l’excès de poissons, de fruits de mer et l’abus d’alcool (la bière, le whisky, la vodka, le rhum) sont aussi des facteurs qui contribuent à l’augmentation de la production d’acide urique.

 

Les personnes à risque
Très souvent ce sont les hommes qui en sont atteints. Mais cela touche essentiellement les personnes atteintes des pathologies telles que :
– L’hypertension artérielle.
– L’insuffisance rénale ainsi que les calculs rénaux.
– Le diabète.
– L’hypercholestérolémie.
– L’obésité.
– L’athérosclérose.

 

Comment prévenir la goutte
Pour prévenir celle-ci, il est indispensable de faire un réglage alimentaire.
Les aliments riches en purines (viandes grasses, charcuterie, gibier, fruits de mer lentilles, soja, chocolat….) élèvent le taux d’acide urique au niveau sanguin, il est donc important de bannir ceux-ci durant une crise de goutte. Votre alimentation doit être la plus variée et équilibrée possible, c’est-à-dire qu’elle doit comprendre à chaque repas des légumes, des féculents, des protéines en plus faible proportion ainsi qu’un ou plusieurs fruits. De plus, évitez ou limitez l’ingestion d’alcool, buvez tout au plus 1 consommation par jour, et pas plus de 3 fois par semaine. Pensez à boire entre 1,5 litres et 2 litres d’eau par jour, de préférence une eau faiblement minéralisée. Limitez également votre consommation de café ainsi que de thé noir. Augmenter votre ration quotidienne de fruits tels que les agrumes (pamplemousse, orange, citron, mandarine) mais aussi de fruits rouges (cerises, mures, myrtilles…) ainsi que de légumes notamment en salsifis, carottes, asperges, fenouils.

 

En plus de cet équilibre alimentaire, nous vous recommandons une préparation à réaliser vous-même en application locales.

Pour un flacon de 50 mL :
Huile de Macération de Millepertuis : 23 mL
Huile de Macération d’Hélichryse : 23 mL
Huile Essentielle de Gaulthérie : 1 mL soit 30 gouttes
Huile Essentielle de Genévrier : 1 mL soit 30 gouttes
Huile Essentielle de Romarin camphré : 1 mL soit 30 gouttes
Huile Essentielle d’Eucalyptus citriodora : 1 mL soit 30 gouttes

 

Prendre 1 à 2 pulvérisations de ce mélange, à appliquer en léger massage sur les articulations douloureuses 2 à 3 fois par jour pendant 1 semaine.

Abiessence

Montgenest - 42600 Verrières En Forez

04 77 76 58 85

contact@abiessence.com