Les poux

  

Le terme de pou désigne un insecte parasite de l’homme, Pediculus humanus que l’on nomme en terme médical pédiculose. À partir de ce sens premier, il a été utilisé pour faire référence à de très nombreux animaux de taille variable et d’appartenances zoologiques variées, mais dont la caractéristique la plus fréquente est qu’il s’agit d’arthropodes (insectes ou crustacés) ectoparasites d’animaux ou de plantes. Lorsqu’il est employé seul, sans autre qualificatif, le mot désigne systématiquement les poux de l’homme, espèces hématophages susceptibles d’occasionner de véritables désagréments, voire des maladies, pédiculose ou phtiriase.

 

De longue date, il a été remarqué la coexistence de trois formes de poux humains :

  • Le pou du pubis : l’espèce Phtirus pubis

  • Le pou de tête : la sous-espèce Pediculus humanus capitis

  • Le pou de corps : la sous-espèce Pediculus humanus humanus

 

Le premier peut causer la phtiriase et les deux autres une pédiculose.

L’une de ces formes de poux est nettement distincte à la fois sur le plan morphologique et écologique, vivant essentiellement dans la région pubienne et périanale. Elle était déjà connue sous le nom de " pou du pubis " à l’époque de Rabelais mais a très tôt reçu en français un nom vernaculaire particulier, le  " morpion  ". La distinction entre les deux autres formes est autrement plus subtile puisqu’elle ne repose pas sur des critères morphologiques évidents, mais sur la localisation : le  " pou de tête  " ne vit que sur le cuir chevelu où il se nourrit, et les cheveux où il pond, alors que le  " pou de corps  " s’alimente sur le reste du corps et vit par ailleurs dans les plis de vêtements mal ou pas lavés. C’est en tout cas à l’ensemble de ces deux formes de Pediculus humanus que l’on réserve très généralement l’appellation de  " pou  " au sens strict.

 

Les poux touchent principalement les enfants de 3 à 12 ans. Il a été observé, au cours de ces dernières années, un accroissement important de la fréquence des poux ce qui en fait un problème qui concerne de nombreux individus et familles. Le principal problème des parents dans le traitement des poux provient d’une résistance toujours plus forte aux produits anti-poux dits classiques, c’est pourquoi on privilégiera plutôt des traitements à action mécanique (le peigne) associés à des traitements naturels sur ceux-ci. Dans la grande majorité des cas, il ne sera pas nécessaire de consulter un médecin.

Toutefois, si les poux concernent les femmes enceintes ou qui allaitent, les nourrissons ou enfants en bas âge, les personnes souffrant de blessures au niveau de la tête, d’allergies à certains produits chimiques (qu’on peut retrouver dans les produits anti-poux), d’asthme ou encore d’épilepsie, nous vous recommandons de consulter un médecin (attention liste non exhaustive, en cas de doute consultez toujours un médecin).

Il est essentiel pour la famille et l’entourage en général que la personne qui présente des poux ne partage pas ses vêtements (bonnet, casquette, écharpe…) ou son peigne avec d’autres personnes. Contrairement à certaines idées reçues les poux n’ont aucun rapport avec l’hygiène. Les poux sont capables de survivre entre 1 jour et demi et 2 jours en dehors de leur milieu (cheveux) comme sur des habits (textiles), ce qui explique l’importance de bien laver les habits à haute température (60°). Alors que les lentes sont capables de survivre 6 jours en dehors de leur milieu.

En général, les poux provoquent de fortes démangeaisons. On peut parfois observer des plaques rouges suite à ces démangeaisons qui peuvent mener à une infection. Attention dans certains cas il peut y avoir présence de poux sans démangeaisons ! Il est alors très dur de pouvoir les distinguer (couleur souvent très proche du cheveu), par contre il est plus facile de trouver les lentes qui restent collées même après le passage du peigne à poux, ainsi cela permet de les différencier des pellicules, qui elles partent rapidement au contact d’un peigne.

 

Voici quelques petites astuces :

  • Il est vivement conseillé d’enlever les lentes sur cheveux mouillés avec un peigne fin spécial poux.

  • Tout l’environnement textile (habits, draps, serviettes, peluches,…) de l’enfant devrait être lavé à plus de 60°C, si vous ne pouvez pas les laver, une méthode plus courte consiste à placer le sac en plastique pendant 24 heures au congélateur, les poux vont aussi mourir.

  • Pour enlever les lentes vous pouvez utiliser une eau vinaigrée et donc laver les cheveux avec cette eau. Vous pouvez aussi utiliser du vinaigre non dilué avec de l’eau. En effet, celui-ci dissout la coque des lentes et s’avère très efficace.

  • Si votre enfant présente des poux : prévenir l’instituteur, la nounou, la crèche… afin qu’ils puissent prendre les mesures préventives adéquates.

  • Faire tremper les peignes, brosses dans de l’eau chaude avec du savon et du vinaigre pendant 10 minutes.

  • Éviter tout contact entre bonnets, serviettes de bain… avec un enfant ayant des poux.

  • Il est conseillé d’attacher les cheveux longs, cela diminue le risque de contamination.

  • Utilisez notre shampoing doux et naturel à la Lavande.

 

En préventif, appliquez pour les enfants à partir de 3 ans de l’huile essentielle de Lavandin à raison d’une goutte derrière les oreilles, tous les jours où l’enfant est en contact avec d’autres enfants.

 

En soin, nous vous recommandons d’utiliser notre shampoing doux et naturel Neutre et d’y ajouter pour 250 mL :

Huile Essentielle de Lavandin Super : 40 gouttes

Huile Essentielle de Romarin 1,8 Cinéole : 20 gouttes

Huile Essentielle de Tea tree : 20 gouttes

Huile Essentielle de Myrte Rouge : 20 gouttes

 

Ce shampoing est à utiliser en usage quotidien pour les enfants à partir de 3 ans en cas de contamination. Pour cela, mouillez les cheveux de l’enfant, appliquez le shampoing sur l’ensemble de la chevelure et laissez poser 5 à 10 minutes, en prenant soin que celui-ci ne coule pas dans les yeux. Renouvelez quotidiennement l’application afin de venir à bout des poux !


Attention, n’oubliez pas qu’après 10 jours d’un traitement contre les poux, il faut refaire un contrôle complet sur toute la tête pour voir s’il ne reste plus aucun pou et lente.